Musique <3

11 juillet 2013

Tom Frager

Tom Frager

Certains clichés ont la vie dure… et les surfeurs n’échappent pas à la règle. Le commun des mortels les associe volontiers à un mode de vie insouciant, vaguement hédoniste, probablement hérité des « beach movies » californiens des lointaines sixties à base de combis WV, de fiestas nocturnes sur la plage et de naïades court vêtues – autant dire des types un peu dingues, capables de défier l’océan en quête de la vague ultime, dans tous les spots de la planète.

Même si tout ce folklore n’est plus vraiment à l’ordre du jour,  Tom Frager, grand surfeur devant l’éternel mais aussi et surtout musicien accompli, en a fait lui-même l’expérience: alors que son album Better Days, sorti en 2009, s’écoulait quelques 150.000 exemplaires porté par le succès du single « Melody » – la chanson plus diffusée sur les radios en France cette année-là – certains s’obstinèrent encore à ne voir en lui que « le surfeur qui chante » de service – une chose que nul ne songerait à reprocher, sous d’autres latitudes, à un Jack Johnson ou à un Donavon Frankeinreiter, autres champions ayant un jour troqué la planche pour la guitare.

Pourtant, voilà des années qu’elle l’accompagne, cette guitare (« J’ai commencé à en jouer en même temps que le surf, à l’adolescence » dit-il, façon de vous faire comprendre l’importance de la musique dans sa vie). Des années qu’elle et lui voyagent ensemble à travers le monde, d’abord au gré des compétitions, puis, plus tard, dans la pénombre de bars sans gloire, à l’époque où l’on rôde ses premières chansons, avec une poignée d’amis musiciens, eux aussi en rupture de surf. Difficile de décrire le rapport quasi charnel qu’on peut entretenir avec une bonne vieille guitare acoustique, ce plaisir qu’elle vous donne au moment où une mélodie vous tombe du ciel, au détour d’un arpège, d’un riff teinté de reggae. Mais peut-être n’est-il pas si lointain, au fond, que celui qu’on peut éprouver au moment où l’on a l’illusion, l’espace de quelques minutes d’une fragile éternité, de pouvoir se mesurer avec l’océan…

Aujourd’hui, les chansons sont là. Simples, ensoleillées, riches de sonorités boisées, de mélodies lumineuses. Elle s’égrennent, au fil de ce superbes Carnet de route jalonné d’émotions et de rencontres, qui semble se confondre avec une enfance vagabonde passée en Afrique, Dakar et Bamako, puis à la Guadeloupe, via une traversée de l’Atlantique. C’est là, en Guadeloupe, que Tom s’est pris de passion pour le surf, jusqu’à en devenir, au fil des années, l’une des figures emblématiques: dix fois champion local, triple finaliste au championnat de France, finaliste au championnat d’Europe,  sans oublier quelques jolies performances sur le circuit professionnel, une vie de globe-trotter, certes, mais avant tout une autre façon de s’ouvrir au monde: « C’est vrai que j’ai passé ma vie à voyager, d’abord avec mes parents, puis avec mes planches et aujourd’hui avec ma guitare, explique-t-il. Je pense que tous ces voyages m’ont ouvert l’esprit sur ce que l’Homme fait de la planète. Tout comme le surf. Selon moi, le surf et l’écologie sont indissociables. Le respect de l’océan est la base du surf. L’un comme l’autre sont peut-être devenus des « modes » mais je crois que, pour nous, il s’agit d’un mode de vie… presque une philosophie. Se lancer dans de grosses vagues demande du courage, mais aussi de l’humilité, car l’océan est toujours le plus fort, et il vous emporte en un clin d’oeil… il a emporté des amis. »

 

De cet art de vivre, en harmonie avec la nature, découleront certaines chansons exprimant, sous leurs dehors légers, les préoccupations de Tom au sujet de l’environnement. A l’image de « Planète bleue », le titre qui ouvre l’album, dont le groove cuivré vous évoque irrésistiblement l’Afrique et la Caraïbe ou de « Je tourne en rond », bâti sur une rythmique reggae, l’une des influences majeures de Tom, qui nous vaut un duo avec le grand Tiken Jah Fakoli, l’héritier  le plus radical de Marley. Tom: « Le hasard a fait que j’ai eu la chance de rencontrer Tiken Jah Fakoly en Côte d’Ivoire lors de  l’un de mes concerts. Un souvenir inoubliable car j’écoute ses disques que j’ai 14 ans. Tiken est un chanteur très engagé et j’ai eu envie de partager cette chanson avec lui. Il a accepté, à mon plus grand bonheur. »

Car dans l’univers de Tom, l’amitié tient évidemment une large place. On s’en apercevra sans peine en tournant les pages de son Carnet de Route. Au hasard des escales, on croisera aussi bien le triple champion de monde de surf Tom Curren (déjà présent sur Better Days, ici sur le titre « Fall ») que Amen Viana, le guitariste prodige venu du Togo, lui aussi bercé par la musique du grand Bob (« Tell Me Why »), ou encore l’ami Ben Mazué, l’un des talents les plus prometteurs de la nouvelle scène hexagonale (« Je tourne en rond »). Mais aussi cette bande d’amis musiciens que Tom a su rassembler autour de lui, au moment où, de retour en France, il a décidé de vivre pleinement sa seconde passion, à l’aube des années 2000. Avec  Gwayav (Goyave, en créole), Tom aura écumé tout ce que le Sud-Ouest comptait de scènes (« parce qu’on vit dans les Landes… près des vagues »), jouant et enregistrant, jusqu’à obtenir ce son de groupe, chaleureux et ciselé, qui colle si bien à « l’esprit » de ses compositions. Avec eux, il a mis en boîte cette poignée de titres qui lui tenait tant au coeur, là-bas, du côté de Saint-Jean de Luz, non loin de l’endroit il vit avant de  les mixer à Londres. « Ces musiciens sont devenus plus que des amis, des frères, dit-il encore. Et c’est ensemble que nous avançons. »

Avancer, c’est sans doute là le maître-mot de ce Carnet de Route jalonné de compositions accrocheuses chantée en français comme en anglais – au hasard « L’essentiel », « Good Man » ou encore « A l’envers », la chanson la plus rock, la plus électrique du disque. Avec en tête, encore et toujours, l’idée de s’inventer une « Nouvelle vie ». Des chansons qui vous trimballent à travers tout ce qui fait, finalement, une vie: voyages, amours, rencontres, amitiés, doutes ou coups de gueule… et qui vous laissent au final, la certitude que, n’en déplaise aux clichés façon carte postale même les surfeurs ont du vague à l’âme. D’âme, Tom Frager  n’en manque certes pas. Il suffit juste de se laisser emporter par sa musique pour s’en apercevoir.

Posté par cecemusique84_2 à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Adele

Adele

Biographie de l’auteur :


Adele, née Adele Laurie Blue Adkins le 5 mai 1988 dans le quartier de Tottenham à Londres en Angleterre, est une auteur-compositrice-interprète.

 

 

 

 

En 2008, elle sort son premier album 19 qui se vend à plus de 6 million d’exemplaires. Elle fut la première à recevoir le prix Critics’ Choice (prix de la critique) des BRIT Awards et fut distinguée « découverte de l’année 2008 » dans

un vote des critiques musicales de BBC, Sound of 2009. En 2009, Adele remporta deux prix de la 51e édition des Grammy Awards, celui du meilleur nouvel artiste et celui de la meilleure prestation pop féminine. Elle est présentée par la presse britannique, comme Duffy et d'autres artistes montantes de 2007-2008, « New Amys», ou la « Nouvelle Amy Winehouse ».

 

 

En 2011, elle sort son second album intitulé 21 qui se vend à plus de 25 millions d’exemplaires. Un album qui se classe parmi les 50 (06/50) plus grands albums de tous les temps, catégorie Women who rock par Rolling Stone Magazine. Elle remporte 6 Grammy Awards lors de la 54e cérémonie des Grammy.

En 2012, elle interprète la bande originale du film Skyfall grâce auquel elle remporte un Golden Globe et un Oscar.


Elle chante dès l’âge de quatre ans et affirme qu’elle fut obsédée par les voix. Elle cite les Spice Girls comme influence majeure en rapport à son amour et sa passion pour la musique et mentionne qu’elles ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. Elle les imitait d’ailleurs lors de fêtes lorsqu’elle était petite fille. Elle aime aussi beaucoup la chanteuse britannique Gabrielle, dont elle reprend les chansons à ses débuts. Pour la faire ressembler à cette dernière, la mère d’Adele lui fait un cache-œil avec de la paillette, ce qui, selon Adele, lui faisait plutôt honte. Adele dira par la suite avoir été influencée par la musique des Spice Girls, de Jeff Buckley, du groupe The Cure et d’artistes comme Billy Bragg, Etta James et Peggy Lee durant l’adolescence, alors qu’elle découvrait les disques de ces artistes dans un magasin HMV local, au moment où elle se cherchait un nouveau style de coiffure. Elle affirme également être fan de Beyoncé Knowles depuis l'âge de onze ans : Adele souhaiterait collaborer avec cette dernière. À seize ans, Adele écrit sa première chanson, Hometown Glory qui figure dans son album 19.


Hometown Glory est le premier single du premier album d'Adele, 19, sorti le 22 octobre 2007 au Royaume-Uni. En 2008, la chanson est re-publiée comme son quatrième single. Adele aurait écrit la chanson en dix minutes après que sa mère ait essayé de la persuader de quitter sa ville natale de West Norwood pour l'université à Londres. La chanson n'entre initialement dans aucun hit-parade mais, en raison du nombre élevé de téléchargements lors de la sortie de l'album, elle réussi à s'inscrire dans le Singles Chart Top 40 pour la première fois. En 2010, la chanson est sélectionnée aux  Grammy Awards au titre de la meilleure chanson pop.

http://www.youtube.com/watch?v=BW9Fzwuf43c

 

Posté par cecemusique84_2 à 12:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2013

Coldplay

Coldplay

Biographie de l'auteur:


Coldplay est un groupe de rock britannique formé à Londres en 1996 par le chanteur, guitariste et pianiste Chris Martin et le guitariste Jon Buckland. Le bassiste Guy Berryman rejoint ensuite la formation, qui prend le nom de Starfish avant que le batteur Will Champion devienne membre à son tour et que le producteur Phil Harvey s'associe avec eux dans leur entreprise. En 1998, le groupe voit le jour sous son appellation définitive et sort deux premiers EP. Ils en profitent alors pour signer chez le label Parlophone.
Coldplay est aujourd'hui l'un des plus grands groupes à succès du nouveau millénaire avec près de 60 millions d'albums vendus. Critiqué mais régulièrement récompensé, le groupe a remporté 8 Brit Awards, 7 Grammy Awards, 6 Q Awards et 5 NME Awards. Il est aussi élu en décembre 2009, quatrième meilleur artiste des années 2000 par les lecteurs du magazine Rolling Stone.

 

Paradise:
Cette chanson est extraite de leur cinquième album Mylo Xyloto. Elle a été diffusée pour la première fois le 12 septembre 2011 sur l'antenne de la BBC Radio 1.

C'est en cherchant à confirmer avec Mylo Xyloto le succès obtenu avec l'album Viva La Vida que Coldplay a attaché la plus grande importance à l'ordre des pistes de l'album ainsi qu'à l'ordre de parution des singles. Le débat était de savoir si ce serait Paradise ou Charlie Brown qui ferait suite au single Every Teardrop is a Waterfall. Le manager du groupe, Dave Holmes, a déclaré que Charlie Brown, était initialement pressenti pour être publié en premier, mais le groupe, estimant que Paradise constituerait pour les fans une plus grande surprise, préféra finalement ce dernier.

Toutefois, Coldplay annonce juste après la première diffusion du single à la radio que celui-ci ne sera pas éligible au hit parade britannique.

Le single sort le lundi 12 septembre 2011, mais le groupe a dévoilé le titre en petit comité pour la première fois le vendredi 9 septembre, lors de l'enregistrement d'une émission de Taratata qui fut diffusée en octobre.

 Trouble:

Ce titre est issu de leur premier album Parachutes sorti le 26 octobre 2000 au Royaume-Uni et le 18 décembre 2001 aux Etats-Unis. Il a atteint la 10° position au UK Single Charts devenant ainsi le second single à entrer dans le top 10 au Royaume-Uni.

Deux clips vidéos différents sont sorties pour la chanson: Un pour l'Europe et un pour les Etats-Unis.

Selon le chanteur de Coldplay Chris Martin, Trouble a été écrite selon son propre comportement. Il se souvient, « [qu']il y avait de mauvaises choses qui se passaient au sein du groupe... la chanson parle de mauvais comportement envers quelqu'un que l'on aime en réalité beaucoup et c'était certainement ce que je faisais à certains membres du groupe. » Il a ajouté qu'il était temps d'arrêter d'agir comme un idiot.

CLIPS:


La version originale européenne du clip de Trouble a été réalisée par Sophie Muller et a été tournée dans un ranch à Newhall en Californie. Le clip a été réalisé à la façon d'un western dans lequel Chris Martin est prisonnier dans un entrepôt sombre, ligoté à une chaise et entouré de voitures dans le froid. Les autres membres du groupe apparaissent à l'étage, filmés au ralenti. Jon Buckland et Will Champion maintiennent le bassiste Guy Berryman, l'attachant à une autre chaise et le forçant à regarder devant lui. La chaise de Chris Martin finit par se renverser sur le côté. Il chante les dernières paroles de la chansons dans cette position : « They spun a web for me... » (en français : « Ils ont tissé une toile pour moi... »), avant que l'obscurité ne soit remplacée brusquement par la lumière du jour. Un magnifique lever de soleil se dévoile, mais la caméra bouge et révèle un décor en carton pâte représentant le lever de soleil placé derrière Chris Martin toujours attaché à la chaise.


Une version américaine du clip a également été réalisée, par Tim Hope. Ce clip poursuit l'idée du clip de Don't Panic en montrant le groupe en deux dimensions. Le groupe est à bord d'une charrue tirée par un cheval qui traverse une forêt. Au sommet d'une montagne, une femme arrose ses plantes à l'intérieur d'une maison. Un petit corbeau s'envole de la charrue vers la maison, où il se transforme en une bête menaçante. Il s'envole au-dessus de la maison et se transforme en nuage noir qui déverse de la pluie sur le paysage. La pluie forme des petits trous en tombant et des plumes de corbeau germent des trous. Finalement, une tornade emporte la maison et la soulève de ses fondations dévoilant un paysage plus urbain.

Voilà Les Liens Pour Ecouter Les Deux Chansons:

- Paradise: http://www.youtube.com/watch?v=1G4isv_Fylg

- Paradise Live Tournée Mylo Xyloto: http://www.youtube.com/watch?v=QKcxhQZxvdw

- Trouble version américaine: http://www.youtube.com/watch?v=kHg-PhseKOQ

- Trouble version européenne: http://www.youtube.com/watch?v=2gf0njGOJ1o

Voilà mon analyse est terminée j'espère que ça vous a plu. A plus Tard pour d'autres articles!!!

 

Posté par cecemusique84_2 à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2013

Grace_Jeff Buckley

Jeff Buckley

Salut aujourd'hui je vais vous parler du meilleur Chanteur des années 90 avec sa voix exceptionnelle!!!!!

Biographie de l'auteur:


Jeffrey Scott Buckley naît le 17 novembre 1966 à Anaheim dans le comté d'Orange County, en Californie. Il est éduqué par sa mère, la pianiste et chanteuse panaméenne Mary Guibert, divorcée de son père, le musicien et chanteur éclectique Tim Buckley. Ce dernier ne connaît que très peu son fils, (ils ne se seront vus que quelques fois) mais lui dédie 2 morceaux phares de son œuvre : « I Never Asked To Be Your Mountain » & « Dream Letter ». Il meurt d'une surdose en 1975, à vingt-huit ans ; Jeff n'en a que neuf.

Jeffrey Scott Buckley, présentation
Malgrès le manque de contact avec son père il grandit dans un univers musical : il passe des heures à écouter sa mère jouer de la musique classique au piano et il découvre des artistes comme les Beatles, Simon & Garfunkel mais aussi Edith Piaf (il a découvert les chansons de cette dernière à l'école). La musique devient rapidement une obsession pour Jeff qui se met à apprendre la guitare et le piano dès l'âge de six ans.Sa jeunesse est aussi rythmée par de nombreux déménagements avec sa mère, avec un niveau de vie parfois des plus modeste. Solitaire, désirant faire carrière dans la musique, Jeff Buckley rêve de New York. C'est à l'occasion d'un concert en hommage à Tim, à l'église Saint-Ann, que Jeff rencontre Gary Lucas et quitte la Californie pour s'installer à New York.

Jeffrey Scott Buckley, présentation

 

On disait de lui qu'il était :

"jeune et beau. Il avait du talent, peut-être même un don. Il était un Dieu, un jeune Dieu.Mais il était un Dieu complexe, torturé, terriblement humain. Un Dieu mortel aussi. Avec le drame à fleur de vie. Bref, un artiste. "

 

Une Voix Exceptionelle:

Cette voix était sans doute le plus impressionnant atout de Jeff Buckley. En effet, à force de travail et de persévérance, il a réussi à couvrir 5,5 octaves avec son chant. Il possédait une voix très aiguë, et avouait lui-même qu'il chantait comme une femme, un enfant. Cette caractéristique est assez rare chez les chanteurs de rock, ce qui en fait un élément distinctif de sa musique. Ses inspirations, tels Robert Plant ou Nusrat Fateh Ali Khan, l'ont sans doute guidé dans sa maîtrise vocale. Capable d'exploiter pleinement son potentiel de chant, il pouvait hurler sur scène, sans être couvert par le son des instruments, puis enchaîner en chantant seul a capella.

La Poésie des Paroles:

La poesie des paroles

  Chez Jeff Buckley, les paroles d'une chanson ne sont jamais écrites au hasard. Elles suivent toujours une ligne spécifique, propre à l'auteur, visant à toucher le public en laissant une marque indélébile dans son esprit. Pour arriver à ce résultat, Buckley tentait de donner un aspect universel à ses chansons.

En effet, on ne trouve aucun repère temporel ou spatial précis dans les paroles de ses chansons. Jeff rejetait cette façon d'écrire, consistant à inclure tous les noms de rues entourant votre maison dans vos chansons, ainsi que le nom de toutes vos connaissances. Pour lui, cette méthode autobiographique d'écriture ne permet pas à la chanson de traverser le temps, limitant le sens des paroles à une courte période. Ainsi, le public a du mal à identifier ce qu'il entend avec un morceau de son existence, puisque le contexte est déjà défini. Le but de J.B. est justement de laisser une grande liberté à ceux qui l'écoutent, pour qu'ils puissent rentrer à l'intérieur des chansons, se les approprier, y mettre leurs expériences. De cette manière, les gens peuvent associer chacune des chansons de Buckley à un instant particulier.
 
Hallelujah:
 Cette chanson a été reprise par de nombreux artistes (il y aurait, plus de 120 reprises d'Hallelujah). La plus connue d'entre elles est sans doute celle de Jeff Buckley  sortie en 1994 sur son album Grâce. Toutefois ce n'est pas la version de Leonard Cohen que Jeff Buckley reprend mais celle de John Cale. Ce dernier avait obtenu l'autorisation de Cohen pour modifier un passage du texte original et c'est ce texte modifié que Jeff Buckley chantait par la suite.


Grace:

C'est son seul album studio, sorti en Aout 1994 d'abord en Europe puis aux Etats-Unis sous le label Columbia.

Il fut enregistré dans les studios de Bearsville, près de Woodstock, dans l'État du New York, co-produit par Jeff Buckley et Andy Wallace.

 Les Tournées Françaises.

L'accueil de cet album fut assez chaleureux, plus en Europe qu'aux États-Unis, et rencontra en outre unt sérieux succès d'estime, acclamé par la critique et considéré comme l'un des piliers du mouvement de rock mélancolique et néo-romantique des années 1990, illustré plus tard par des groupes tels que Radiohead, Muse et Coldplay. Depuis, la renommée de l'album ne fit que croître: Jimmy Page le considère même comme le meilleur album de la décennie.Grace reçut un Grand Prix de L'Académie de Charles-Cros (le prix de la meilleure critique) en 1995.La chanson "Last Goodbye" apparait dans la bande originale du film Vanilla Sky avec Tom Cruise.Une version étendue et remasterisée de l'album fut lancée en 2004 : Grace (Legacy edition).

Pour plus de renseignement sur l'album direction youtube : making off grace.

Pour plus de renrenseignements sur Jeffrey Scott Buckley pareil. Le reportage se nomme Amazing Grace voili voilou !!! 

 

pour 

écouter l'album en entier :http://www.youtube.com/watch?v=lY5JFUtuROU

 

 

 

 

ou sur deezer : http://www.deezer.com/fr/album/73046

C'est un très bon album composé de très très bonne chansons où on peut retrouver l'authentique Hallelujah. Voilà N'oubliez pas les commentaires!!!! 

 

 


Posté par cecemusique84_2 à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ed Sheeran

Ed Sheeran

Biographie:

Edward Christopher Sheeran plus connu sous le nom de Ed Sheeran, né le 17 février 1991; est un auteur-compositeur-interpréte britannique. Il débute sa carrière en sortant plusieurs disques auto-produits. En 2011, il est signé par Atlantic Records. Ses trois premiers singles pour le label se classent dans le Top 5 du UK Single Charts.

Il a grandi à Halifax dans le comté du Yorkshire de L'Ouest. Membre d'une chorale durant son enfance, il s'initie seul à la musique grâce à un de ses oncles, qui lui offre une guitarre "Little Martin LX1". Il prend ensuite des cours pour se perfectionner. C'est le chanteur Damien Rice qui lui donne envie de se consacrer à la musique. Il quitte l'école à 16 ans. Il commence à se produire sur des scènes-libres, ouvertes aux amateurs.

Mes Impressions :

J'aime beaucoup ses chansons qui sont très variées car il sais faire passer les sentiments on voit qu'il les écrit avec son coeur.

Ma chanson préférée est sans hésiter "Give Me Love", je ne saurais dire pourquoi...

http://www.youtube.com/watch?v=FOjdXSrtUxA voici l'adresse où vous pourrez regardez le clip officiel je vous conseille (si vous aimez) d'écouter l'album "+" en entier il est tout simplement génial !!!

Voilà merci d'avoir lu mon article. Laissez des commentaires ils seront les bienvenues !

 


 

 

 

 

Posté par cecemusique84_2 à 11:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juillet 2013

Nick Cave

Nick Cave and the Bad Seeds

O Children

 

Biographies de Nick Cave:

Nicholas Edward Cave, connu sous le nom de Nick Cave, né le 22 septembre 1957 à Warracknabeal (Australie), est un artiste pluridisciplinaireaustralien : ayant acquis sa notoriété en tant que chanteur, auteur et compositeur du groupe Nick Cave and the Bad Seeds, où il exprime sa fascination pour la musique populaire américaine et ses racines, notamment le blues, il est en outre écrivain, poète, scénariste et aussi occasionnellement acteur. Il réside actuellement à Brighton, au Royaume-Uni.

 

Voilà les liens le premier est Harry Potter le passage dont je vous ai parlé et le deuxième la Chanson en entière accroché-vous elle dure 6:40minutes.

Pour mon avis j’aime bien le dernier passage :

Hey little train! We are all jumping on
The train that goes to the Kingdom
We're happy, Ma, we're having fun
And the train ain't even left the station

Hey, little train! Wait for me!
I once was blind but now
I see Have you left a seat for me?
Is that such a stretch of the imagination?

Hey little train! Wait for me!
I was held in chains but now I'm free
I'm hanging in there, don't you see
In this process of elimination

Hey little train! We are all jumping on
The train that goes to the Kingdom
We're happy, Ma, we're having fun
It's beyond my wildest expectation

Hey little train! We are all jumping on
The train that goes to the Kingdom
We're happy, Ma, we're having fun
And the train ain't even left the station

J'aime beaucoup les choeurs sur "O Children, Lift of Your Voice Lift of Your Voice. Children, Rejoice, Rejoice" et la voix de Nick Cave est grave et envoutante et j'adore ça.

Bon allez à plus. Pour le prochain article je parlerais du chanteur Ed Sheeran ;)

A la prochaine ;).

Posté par cecemusique84_2 à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]